2019 : Nouvelle année, nouvelle vie ?

Il est grand temps pour moi de vous présenter mes voeux pour 2019 ! Malgré mon éparpillage total, mon inconstance exaspérante et mon incapacité absolue à tenir ce blog correctement, vous êtes nombreuses et nombreux à m’encourager, à me laisser des commentaires par-ci par-là, des messages ici ou sur les réseaux sociaux et c’est juste génial de vous lire et de voir que les articles que je vous propose vous sont utiles, vous inspirent et vous plaisent. Alors pour ça, merci du fond de mon petit coeur tout mou.

2019

Alors, 2018 c’était comment ?

2018 a été, pour beaucoup d’entre nous, une année très compliquée. Manque de bol car de mon côté, 2017 a été la pire année de mon existence ou presque (et je sais que, là aussi, je ne suis pas la seule). J’ai enchaîné les galères sur tous les plans et ça a vraiment été très difficile. J’ai fini 2017 sur les genoux, découragée, fatiguée et peu confiante en l’avenir.

2018 ne fut pas spécialement plus reposante mais m’a offert de nombreux cadeaux. J’ai d’abord commencé par six mois d’école à Paris avec des allers-retours chaque jour car je n’avais pas les moyens de loger sur place. Je ne sais même pas comment j’ai fait pour rester en vie tellement ce rythme soutenu était invivable. Mais j’y suis arrivée. Et puis mes acolytes parisiens étaient géniaux et j’ai été ravie de faire partie de leur vie, ne serait-ce que pour un temps. Ensuite, j’ai eu l’immense chance de partir vivre à Londres quelques mois. A Londres, mais mieux encore : à Notting Hill, dans une boutique magnifique à vendre des bijoux absolument incroyables. Je me suis nourrie de tellement de choses (autres que la bouffe anglaise qui est vraiment indigeste) et j’ai passé beaucoup de temps avec mon ami d’enfance qui vit là-bas depuis quelques années maintenant. Et ça c’était le pied. J’ai rencontré des gens d’une douceur et d’une bienveillance rare et cette expérience a vraiment été un régal pour mon esprit et pour mon coeur.

2018 c’est donc l’année où j’ai achevé mes études (mais nous y reviendrons un peu plus tard) avec un stage dans une équipe de folie (ma doudou et mon chat, si vous passez par-là, merci d’avoir fait de ces quatre mois un plaisir ). Et comme le démontre la parenthèse précédente, j’y ai rencontré des personnes qui vont rester un moment dans ma vie. De tels coups de foudre amicaux, ça n’a pas de prix.

C’est aussi l’année où de grosses décisions ont été prises, aussi bien pour mon avenir pro que perso. Mais là encore, je me dois de repousser les explications à plus tard. Vous comprendrez pourquoi.

Mais du coup, j’en suis où ?

2019

2019 va être une année déterminante pour de nombreuses raisons. L’une d’entre elles c’est que je me sens de moins en moins à l’aise avec les études que j’ai faites. Je tangue, je vacille entre deux eaux. J’adore le monde de la culture, notamment parce que c’est un domaine où les gens bizarres comme moi (j’entends par bizarres les sociopathes totalement branques de mon espèce) peuvent trouver leur place et se sentir un peu plus « normaux ». Mais le problème c’est que je ne tiens pas en place et que travailler dans un bureau ne me correspond vraiment pas. Mon stage de fin d’études dans le service Communication d’une salle de concert en a été la confirmation. Il m’a fallu du temps pour l’accepter et pour regarder la vérité en face : j’ai fait des études qui mènent à des jobs où je peux difficilement m’épanouir. Me voilà donc diplômée et sans la moindre idée de ce que j’ai envie de faire dans la vie. Je me sens perdue et totalement démunie. C’est pas ouf comme sensation.

J’ai donc décidé de tester un métier qui pourrait être davantage en adéquation avec mes aspirations et mes capacités (« légèrement » altérées par la branquitude) : professeur des écoles. Afin de savoir si ça me plaît vraiment, je vais essayer de faire quelques remplacements. Si mes envies se confirment alors je passerai le concours. Mais je n’exclue pas forcément les autres pistes (que je n’ai pas LOLILOL mais je cherche, je vous jure je cherche beaucoup… ). J’ai juste l’impression de ne pas savoir ce qui m’anime. Alors en attendant, je végète. C’est vraiment pas ouf comme sensation.

Heureusement, avec chéri on prépare un chouette évènement : notre anniversaire ! 2019 c’est l’année de mes 25 printemps et des cinq fois dix ans pour monsieur 😉 . On a eu envie de mettre les petits plats dans les grands et d’organiser une grosse fête avec tous nos proches. Du coup, il y a beaucoup de travail et ça prend pas mal de temps. Je vous en reparlerai et je compte bien vous inonder de photos et d’articles sur la déco et les préparatifs. Et même si ça ne paie pas les factures, j’ai au moins un évènement auquel me raccrocher, où je peux me projeter un minimum.

2019, l’année du changement ?

2019

Je ne me souhaite que ça ! J’essaie de garder la foi en la sorcellerie suprême et la magie et d’avoir confiance en l’avenir. Je pense que cette année beaucoup de choses vont changer et bouger. Bien que je sois totalement paralysée par l’état actuel de ma vie (c’est à dire ne pas avoir de travail et ne pas avoir de projet professionnel établi) j’ai la sensation que cette année est l’année du renouveau. Et je profite de cet article pour me questionner sur un point : se définit-on en tant qu’être humain par notre métier ? Vous avez quatre heures. Non, plus sérieusement, c’est une question qui m’angoisse énormément. Je vois plein de mes camarades passionnés par ce qu’ils font, travailler des heures et des heures sans relâche. Je me demande donc si je suis normale parce que moi je passe huit heures sur ma chaise à attendre que ce soit l’heure de partir ! Je me rassure en me disant que c’est parce que je n’ai toujours pas trouvé « mon truc » et que ça va finir par arriver. Peut-être qu’enfin, un matin, je recevrai ma lettre pour Poudlard ou Ilvermorny et on n’en parlera plus ! Mais on vit dans une société qui nous oblige à nous construire une vie qui ne tourne qu’autour de notre vie professionnelle. Et nous alors ? Nous les êtres humains qui se trouvent sous ces masques que nous portons 8h par jour ? On en fait quoi ? Est-ce que c’est obligatoire de faire une grande carrière pour réussir dans la vie et être heureux ? Je commence sérieusement à en douter.

Alors voilà, en 2019, j’espère que je vais réussir à me trouver et à trouver « mon truc ». J’espère que je vais réussir à trouver ma place dans ce monde. J’ai toujours eu envie de fonder une famille et pour moi ce désir passe bien avant une quelconque envie professionnelle. D’où le choix de professeur des écoles puisque c’est un métier qui me permettra de vivre au rythme de ma famille, de profiter de ma progéniture. C’est un métier concret, plein de sens, humain et sans ambitions démesurées, finalement assez éloigné de ce qu’on m’a appris à l’école ces six dernières années. Et je ressens de plus en plus le besoin de VIVRE et d’ETRE avant toute chose.

Je pense que ce n’est pas un hasard si je commence l’année 2019 au point mort. Je crois que la meilleure chose à faire est de prendre ce temps comme un cadeau que 2019 me fait. Pour réfléchir et me recentrer sur moi, me reconnecter à mes envies profondes et à ce que je veux vraiment. De purifier ma maison avec des bouquets de sauge séchée et de faire des incantations chelou entourée de cercles de sel et d’améthystes et autres quartz de l’espace. Consommer mieux, intégrer plus de zéro déchet dans ma vie, cuisiner et me nourrir de bonnes choses, prendre soin de moi et des gens que j’aime, mais par dessus tout vivre dans le présent (chose que j’ai beaucoup de mal à faire). Sur toutes pages blanches on peut écrire de nouvelles histoires. Et je compte bien mettre à profit ce temps un peu suspendu dans ma vie pour rédiger de beaux et longs paragraphes.

2019

Je vous souhaite de réussir en 2019. De vous éclater, de profiter de chaque instant, de vous nourrir culturellement, intellectuellement, de bouffer de l’amour, de rêver, d’imaginer, de créer, de tomber amoureux, de jouir des petits plaisirs simples de la vie, de retomber sur vos pattes si vous avez eu des ratés, de manger des fruits et des légumes, de vous dépenser (et pas DE dépenser, me faites pas dire ce que je n’ai pas dit !!!), de déculpabiliser, de souffler, de sourire, de pleurer aussi un peu parce que, quand même, ça fait du bien. Je vous souhaite le meilleur, je vous souhaite de vivre votre vie comme une aventure. Parce que ça n’est que ça la vie : une putain d’aventure.

♥ Happy 2019 everyone ♥

La bise

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *