[Bullet Journal] 10 étapes pour commencer

Je vous parle de ce système d’organisation depuis un petit moment. Je vous donne ici une to-do liste en 10 étapes pour commencer le vôtre rapidement et super facilement ! (bon, j’avoue, cette entrée en matière sonne un peu comme les produits « miraculeux » qui te permettent de perdre 5 kilos en 3 jours ou de faire repousser tes cheveux en 2 secondes… sauf que là, ça marche vraiment !!!) Vous pouvez aussi jetez un oeil à cet article pour plus d’infos ou vous rendre directement dans la rubrique Bullet Journal du blog.

[Bullet Journal] 10 étapes pour commencer

Bullet journal : petite récap

Le bullet journal a pour but de vous aider dans votre organisation pro ou perso. Ou les deux. On utilise un carnet vierge que l’on personnalise et organise comme on le souhaite pour être le plus productif et le mieux organisé possible.
Le système du bullet journal peut paraître compliqué mais en réalité, une fois qu’on a pris 5 minutes pour comprendre comment ça fonctionne, c’est très facile de l’adopter et de l’adapter à ses propres besoins. (Je vous renvoie à la vidéo de mon précédent articleRyder Carrol, le créateur du bullet journal himself, vous explique comment ça marche).
Dans sa forme la plus simple, le bujo (contraction de « bullet » et de « journal » mais bon, j’imagine que vous aviez compris…) se divise comme suit : une vue à l’année, au mois et à la semaine (et jour par jour si besoin mais à la fin vous allez vous retrouver avec un bottin dans votre sac…). Comme un agenda normal en somme. Sauf que grâce à ce système, vous pouvez à tout moment intégrer des listes, des gribouillis, des notes ou des « collections » et les retrouver très facilement sans avoir à chercher pendant trois heures dans toutes les pages de votre carnet.
Chaque page doit être numérotée et reportée dans l’index. De cette façon, on peut se balader de page en page, créer une liste de course sur une page en plein milieu du mois de janvier et la retrouver très facilement grâce à l’index. Tant que vous êtes rigoureux et que vous reportez toujours vos nouveaux écrits dans votre index, vous retrouverez tout ce que vous notez.
Pour être certain de ne rien louper, on fonctionne aussi avec une légende et un système de « report ». En gros, vous avez un rendez-vous le 15 octobre chez le coiffeur. Vous le notez dans votre calendrier de l’année. Et la, quelques jours avant, vous apprenez qu’un T-Rex zombie a attaqué votre salon de coiffure et que, malgré leur tentative héroïque pour le repousser à coup de brosse à brushing et de sèche cheveux, ils n’ont rien pu faire et il a tout détruit sur son passage. (bon imaginons hein, grosso modo). Du coup, votre rendez-vous est reporté (mince!). Eh bien pas de problème, grâce à votre super légende, vous indiquez dans le calendrier qu’il est reporté et vous inscrivez la nouvelle date. En novembre, mettons. Et quand vous commencerez le mois de novembre, vous n’aurez plus qu’à checker votre calendrier de l’année et à reporter dans le calendrier du mois tous les rendez-vous notés. Vous commencez à comprendre ? Oui, je sais, c’est pas évident mais accrochez-vous, ça va venir.
 Comme il faut créer l’intégralité de votre carnet au fur et à mesure, le fait de découper à l’année/au mois/à la semaine permet de pouvoir se projeter dans le temps même si votre mois de décembre n’est pas encore créé. Il vous suffira de noter la date et l’heure dans votre calendrier à l’année et de le reporter ensuite dans votre calendrier du mois, puis de la semaine. Et idem du mois à la semaine. L’important c’est de garder le réflexe de reporter tous les évènements et rendez-vous à chaque fois que vous commencez un nouveau mois ou une nouvelle semaine.
Je vous montre en images et par étapes, ça sera peut-être plus clair.

Etape 1 – créer un index

bullet journal
Les deux pages vides que j’ai gardé pour l’index

 

Le bullet journal fonctionne avec un système d’index. On utilise les 3/4 premières pages du carnet pour y répertorier tout ce qu’on écrit et le numéro des pages (et donc créer l’index au fur et à mesure qu’on remplit le carnet). Il vous faudra donc un peu de discipline et bien numéroter chaque page pour vous y retrouver.

Etape 2 – Faites une légende simple

Bullet journal

Ça n’est pas obligatoire, mais perso je m’en sers pas mal. Je trouve ça plus rapide et je gagne de la place.

Bon la mienne est un peu compliquée mais à vous de trouver la vôtre. L’idée c’est de savoir ce qui est à faire / fait / annulé / reporté en un seul coup d’oeil. Une fois qu’on a pris le coup, c’est simple comme bonjour.

Etape 3 – numéroter les pages

bullet journal

Pas d’inquiétude, rien ne vous oblige à passer 4h à numéroter toutes les pages de votre carnet. Personnellement, je les numérote au fur et à mesure. Vous pouvez aussi acheter un carnet qui a déjà des pages numérotées (c’est le cas des Leuchtturm 1917 notamment).

Etape 4 – créer votre vue (ou planning) annuel

bullet journal

On crée ensuite un calendrier à l’année. Personnellement je fais le mien sur deux doubles pages et mettant 3 mois par page. De cette manière j’ai assez de place pour écrire tout ce dont j’ai besoin : évènements importants, anniversaires, rendez-vous pris longtemps à l’avance… Mais vous pouvez aussi faire 12 cases sur une double page, 12 petits calendriers… Tout dépend de l’utilité pour vous d’une vue à l’année très détaillée ou non. Je vous suggère Pinterest pour trouver de l’inspiration et les modèles qui s’adapteront le plus à vos besoins.

Ensuite, vous pouvez commencer à remplir votre calendrier annuel. Inscrivez-y quelques anniversaires par exemple (C’est important de le faire tout de suite, vous comprendrez pourquoi lors des étapes suivantes). Notez bien la date pour ne pas vous emmêler les pinceaux. Pour y voir plus clair, je fais toujours un petit calendrier du mois en question.

bullet journal

Si vous avez des pages blanches, ça ne pose aucun souci, elle pourront être utilisées plus tard pour les listes ou collections (étape 9).

Etape 5 – La « Monthly Log » ou page du mois

Maintenant que vous avez votre vue annuelle, il ne reste plus qu’à créer celle des différents mois qui rempliront votre bujo. Je commence le mien en septembre mais libre à vous de commencer quand vous voulez (janvier, décembre… peu importe en fait. C’est aussi l’avantage du Bullet Journal). On crée une page mois qui rassemble toutes les infos dont on a besoin plus éventuellement (comme c’est le cas pour moi) des pages supplémentaires pour le tracker, le budget etc.

bullet journal

Je fais d’abord une page avec le calendrier du mois. Avant je le faisais en ligne (une colonne qui va du 1er au 31, donc une ligne par jour) et finalement je préfère un calendrier avec des cases.

bullet journal

A côté je note :
♦ les gros évènements/ les anniversaires
 les films qui sortent ce mois-ci et que je veux voir et les livres que je dois lire (pour l’école ou pour moi)
♦ les objectifs du mois (ça peut être économiser pour acheter quelque chose en particulier ou bien réussir à faire du sport 2 fois par semaine… )
les tâches importantes (par exemple en septembre c’était vider l’ordinateur et trier tous mes cours avant la rentrée) et les choses à faire pour l’appartement (du bricolage ou bien du rangement)
et enfin je conserve le bas de la page pour noter ce qui se rapporte au mois suivant (avec toujours mon petit calendrier pour m’aider à y voir clair)

Etape 6 – Le « reporting » année -> mois

Maintenant que votre planning du mois est fait, retournez sur votre planning annuel. Il ne vous reste plus qu’à reporter les rendez-vous et évènements que vous aviez notés pour le mois en question. Vous n’aurez plus qu’à le faire chaque nouveau mois pour ne rien louper. Exemple : vous avez noté une anniversaire le 6 septembre dans le calendrier annuel, renotez-le dans votre calendrier de septembre sur votre page du mois.

De la même manière, reportez les infos notées dans votre case « mois prochain » du mois en cours lorsque vous passez au mois suivant. Exemple : nous sommes en septembre et vous savez que le 9 octobre vous avez rendez-vous à 10h à Paris. Vous le notez dans votre espace « mois prochain » et quand vous avez créé votre page du mois d’octobre, vous le notez dans le calendrier.

Etape 7 – la « Weekly Log » ou page de la semaine

Si vous voulez être rapide et clair, les dessins/déco/fioritures ne sont évidemment pas du tout obligatoires. Moi j’ai le temps de le faire et j’aime bien ça, mais chacun sa façon de fonctionner (j’imagine que quand tu es mère de famille et femme active, t’as autre chose à foutre que de passer 45 minutes à faire tes weekly logs avec des petits papillons et une mise en page trop cute du love)

C’est là qu’on se rapproche le plus de l’agenda classique puisque les pages semaine fonctionnent presque de la même manière. On note ses rdv, ses trucs à faire etc. Et pour simplifier la lecture, on utilise la légende. Ici encore, l’organisation de votre page dépend de vos habitudes de vie et de boulot. Moi je la fais sur deux pages.

bullet journal

A gauche : 6 bandeaux avec la date pour les 6 jours de la semaine et le bas de la page pour le week-end (ça suffit largement puisque je note moins de choses le week-end que la semaine).

A droite : une « to do » liste, un cadre pour le blog (les articles à écrire, le travail à effectuer sur le blog ou les réseaux sociaux, les mails auxquels je dois répondre…)  , un genre de « side bare » avec un tracker de sommeil et d’hydratation (deux des nombreuses choses les plus inégales de ma vie… LOL!) et les films à voir pour la semaine en cours. Et comme pour la Monthly Log, je conserve le bas de la page pour la semaine suivante et je reporte tout ce que j’y ai noté quand je change de semaine.

Répétez l’opération chaque semaine. Je prends toujours une heure ou deux un dimanche par mois pour faire toutes celles du mois en cours d’un seul coup. Ou bien je crée la semaine suivante tous les dimanches soir. A chaque changement de semaine, checkez votre Monthly Log et reportez toutes les infos/ RDV à ne pas oublier.

Etape 8 – la migration des tâches

Alors non, il ne s’agit pas d’attendre l’hiver pour envoyer vos trucs à faire vers le sud. Mais plutôt de faire un bilan à la fin de chaque mois. Tout ce que vous n’avez pas fait, reportez-le au mois suivant. Dans ces cas là, je me sers de ma légende pour identifier quelles tâches j’ai reporté et quelles sont celles que j’ai ajoutées. Comme ça, j’organise en fonction des priorités et je peux identifier ce sur quoi je procrastine le plus !

Etape 9 – les collections ou listes

bullet journal

Sur n’importe quelle page blanche, vous pouvez créer une liste (de courses, d’envies, de shopping, de « to do » pour un événement en particulier) ou bien une collection de livres à lire dans l’année, de films à voir, de choses que vous voulez acheter pour votre intérieur… tout ce que vous voulez consigner dans votre carnet (et qui ne concerne pas votre organisation quotidienne à proprement parler) trouvera sa place dans les listes ou collections. Numérotez bien les pages et reportez-les dans l’index. De cette façon vous les aurez toujours à portée de main.

Etape 10 – Maintenez votre index à jour

On commence avec l’index et on termine aussi avec lui. Pour que l’organisation de votre bujo tienne la route sur le long terme, vous devez vous astreindre à bien remplir votre index. C’est l’outil clé qui vous permettra de retrouver la liste des courses pour mamie que vous aviez notée page 14, vite fait sur un coin de table, il y a trois semaines.

Quelques conseils supplémentaires

Prenez le temps, un jour par semaine pour bien mettre à jour votre journal. Si vous êtes rigoureux ça ne vous prendra pas des plombes. Evidemment au début, il vous faudra peut-être quelques heures pour tout créer et le mettre en place. Mais ensuite le fonctionnement est logique. Il vous suffit d’un peu de rigueur et les différentes migrations d’un mois ou d’une semaine à l’autre ne vous prendront plus que quelques minutes.

Prenez de l’avance en créant toutes vos pages semaine du mois en cours par exemple.

Enfin, gardez en tête que ce n’est qu’une méthode. Vous êtes donc tout à fait libres de n’en faire qu’à votre tête ! Le but c’est aussi de ne pas respecter tout ça la lettre mais de l’adapter et de vous l’approprier pour en faire un outil sur mesure.

J’espère que ça n’était pas trop chiant à lire héhé ! J’ai bien conscience que ça fait beaucoup d’informations… Mais si vous vous lancez, n’hésitez pas à envoyer vos photos où à les poster sur instagram avec le #MoodyBujo (comme ça on pourra partager nos créations et nos astuces sur IG 😉 ). N’hésitez pas non plus à me laisser un commentaire si vous avez des questions !

La bise ❤️

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 thoughts on “[Bullet Journal] 10 étapes pour commencer”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *