Dressing minimaliste : Challenge ? Comment et pourquoi ?

Ça fait très longtemps avec chéri qu’on se pose des questions sur notre mode de vie et nos modes de consommation. Enfin, surtout moi. Notamment parce que je trouve qu’on possède énormément de biens. Alors, il y a « biens » et « biens » vu que la difficulté pour nous c’est que nous sommes deux collectionneurs ! Mais à l’approche d’un déménagement, la question qui revient sans cesse est celle des vêtements …

Lui comme moi, on possède beaucoup de vêtements. J’inclus dans le mot « vêtement » les chaussures, les accessoires chapeau/écharpe/gants, les manteaux. Ça a d’ailleurs été LA difficulté quand on a emménagé dans notre appartement actuel car la chambre est toute petite et nous n’avions pas la place de mettre un lit + un dressing ou une armoire. On a donc opté pour une solution moins jolie mais plus pratique : on s’est fabriqué un lit-estrade ! En gros, on a solidarisé des commodes Ikea et on a fixé notre sommier dessus. Cette solution nous a permis d’avoir chacun deux commodes, de créer un espace de rangement pour les draps et le linge de maison au bout du lit, et de dégager de l’espace de rangement sous le lit pour tout ce qu’on n’utilise pas régulièrement (genre les décos de Noël et notre sapin).

Quand je dis beaucoup de vêtements, je me rend compte que finalement c’est raisonnable quand je vais chez certaines amies accro à la mode ou au shopping. Personnellement je n’achète pas plus de 4/5 pièces par an et c’est souvent par nécessité. Ça fait bien longtemps que je ne flâne plus dans les magasins de fringues pour le plaisir… Histoire que vous vous rendiez compte, voilà de que ça donne :

6 tiroirs pleins à craquer !
Et une penderie bien remplie (avec Tigrou qui se cache dedans)

Sans compter qu’il ne s’agit ici que de mes pièces hiver (sauf pour la penderie où il y a toutes mes robes) et quelques pièces mi-saison. Ma « collection printemps-été » étant actuellement rangée sous le lit. Alors évidemment, la situation est un peu particulière puisque je suis enceinte et que j’ai désormais un autre trousseau « Grossesse » dans mon dressing. Mais peu importe, je ressens un énorme besoin de faire un tri car je suffoque devant ma penderie et mes deux commodes.

Quelle méthode ?

Il y a quelques années j’avais découvert comme beaucoup la méthode Konmari (La magie du rangement de Marie Kondo) que j’avais trouvée efficace et qui m’avait permis de déblayer pas mal à ce moment là. J’ai d’ailleurs encore des réflexes acquis grâce à ce petit livre très utile. Mais cette fois-ci ma démarche va au-delà d’un simple tri et rafraîchissement du placard. Je parle ici de consommation, de la nécessité de posséder mais aussi de l’utilité du vêtement en tant que tel (bon, en réalité c’est aussi ce dont parle Marie Kondo mais je ne l’avais pas appliqué comme tel à l’époque).

J’admirais déjà Julie du blog FriendlyBeauty qui se contente d’une commode pour la totalité de son dressing. Après m’être creusé le ciboulot sur des dressings « rotatifs » (où on garde ce qu’on possède mais on n’utilise pas tout en même temps, on « tourne » avec des séries de pièces) et des dressings minimalistes (où là on réduit considérablement le nombre de pièces), c’est la vidéo de YouMakeFashion qui a achevé de me convaincre. Elle y explique qu’elle a suivi un challenge en ne vivant qu’avec 12 pièces pendant un mois. Sachant que par « pièce » elle entend manteau, pull/gilet/ pantalon/jean, robe/jupe, haut et chaussures.

J’avais décidé de suivre à mon tour ce challenge. Le but est de réaliser ce dont on a VRAIMENT besoin, mais aussi qu’il est tout a fait possible de vivre avec une quantité raisonnable de vêtements. Ainsi on prend réellement le temps de tous les utiliser, de les user et donc on ne les change que par nécessité car ils sont fatigués ou inutilisables.

Problème : le cas par cas

Seulement voilà, dans mon cas, 12 pièces c’est très compliqué. Etant professeure des écoles en maternelle, remettre un vêtement deux jours de suite pour moi est impossible (because morve, peinture, bave, colle, pâte à modeler etc. etc.). Avec 12 pièces je ne fais donc pas une semaine et niveau logistique c’est impossible de faire une machine en cours de semaine qui n’aurait simplement pas le temps de sécher.

J’ai été confrontée à une deuxième difficulté. Avant de me lancer dans ce challenge j’ai commencé par un bon gros tri en suivant des règles simples comme « si je ne l’ai pas mis depuis le début de l’hiver, zou ! Direction Vinted » ou « j’en ai deux, je préfère lequel? ». Je suis passée par exemple de 12 pulls en maille à 7, de 6 pantalons à 3 etc. Mais là, impossible de faire moins selon moi car bien que le volume soit toujours beaucoup trop élevé à mon goût… je me retrouve avec des vêtements que je porte tout le temps ! C’est à dire qu’après le tri, il ne me reste que des pièces que je porte toutes régulièrement. Comment réduire alors d’avantage ?

J’applique déjà certains principes comme l’achat d’occasion mais aussi l’up-cycling ou la bête réparation au lieu de jeter. Mais mon objectif à long terme est d’arriver au résultat de Julie : une commode + une penderie uniquement et une règle -> un vêtement rentre ? Un vêtement sort ! Je ne fais que deux exceptions : les chaussures, que je possède en masse et que je ne vois pas l’intérêt de virer car aussi surprenant que ça puisse paraître, je les mets toutes. (En revanche je ne vais pas forcément toutes les remplacer pour, à terme, arriver à fonctionner avec moins de paires). L’autre exception ce sont les robes pour les occasions car elles sont à mes yeux une véritable collection et la aussi, je les mets (presque) toutes. Ce qui n’est vraiment pas le cas pour le reste de mes vêtements.

Voilà ! Mon challenge est lancé. Je me donne donc tout le mois de mars pour tester ce nouveau way of life des fringues et vous faire un retour/bilan le mois prchain. Et à l’issue de ce mois, je déciderai de ce que je garde ou non sachant que je ne peux pas ne pas prendre en compte ma grossesse et que fatalement, je vais devoir refaire la même opération quand je rentrerai à nouveau dans mes jeans. Mais ce sera l’occasion de faire un deuxième élagage ! Mon compte Vinted va donc s’étoffer, le but étant de vendre à petit prix un maximum (hé oui, ça me fera une cagnotte pour habiller bébé) avant le déménagement.

J’espère que ce défi m’apportera autant que j’en attends ! Et vous ? C’est quoi vos habitudes de ce coté- là ? Comment vous débrouillez-vous avec votre dressing ? Avez-vous déjà expérimenté les dressings rotatifs ou minimalistes ?

La bise

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *